UNIVERSITE D’ORAN 2 

Faculté des Sciences de la Terre et de l’Univers.

Département de Géographie et de l’Aménagement du Territoire.

 Public cible : Licence 2ème année de Géographie et Aménagement (Groupe 01 et 02).

Matière : Eau et développement.

 Chargée du TD/TP : Mme CAID/BENAYED.N

 caid_nabila@hotmail.fr 

Fiche TD 07 : Suite TD 7- Les puits artésiens.

1-      Lire attentivement le TD.

2-      Je vous invite à consulter le lien suivant :

https://soumissionrenovation.ca/fr/blogue/tout-savoir-puits-artesien

Dans le sous-sol de la région  de l’Oued Ghir, s’étendait une nappe d’eau  artésienne à 45 mètres de profondeur. Comme les couches à percer pour y arriver sont tendres et friables, dans les temps anciens, les gens faisaient jaillir l’eau en effectuant un forage par des procédés primitifs lents et pénibles, ils nommaient ces résurgences « aioun » qui veut dire « yeux ou fontaines » (Fig.1).


Cette technique de foration semble remonter au Xème siècle. Inspirés sans doute par la vue de sources jaillissantes, les puisatiers connus pour leur courage, creusaient et boisaient de troncs de palmiers un puits profond.  

Un puits artésien est un ouvrage qui consiste à forer une couche de sol imperméable ou de roc solide pour collecter l’eau. C’est l’eau souterraine isolée entre deux couches de sol ou de roc  qui sera exploitée. Avec ce système qui exploite l’aquifère, l’eau émerge de la profondeur spontanément sans avoir besoin de pompage. C’est la nappe sous pression qui permet de la faire jaillir, elle sera remontée à la surface par la colonne de forage. Plus le forage est profond, plus important sera la réserve d’eau. La profondeur d’un puits artésien peut aller jusqu’à 80 mètres.

-          De l'eau de pluie à la source

 Lorsqu'elle tombe au sol, l'eau de pluie s'infiltre dans le sol, ou bien ruisselle en surface. Cela dépend de la nature des sols, de l'existence ou non de végétation, de la force des précipitations et de la topographie des lieux.

Une partie de l'eau qui s'infiltre dans le sol est absorbée par les plantes et s'évapore en surface. Le reste se dirige pénètre dans les sols. Une partie de l'eau continue de descendre, parfois à des profondeurs où il est difficile de l'atteindre. Cette eau qui n'a pas été absorbée par le sol est dénommé eau souterraine, et se trouve dans les nappes phréatiques. L'eau souterraine se trouvant bloquée par une roche imperméable est dénommé couche aquifère. C'est elle qui donne naissance aux sources d'eau, qui sont des couches aquifères arrivant à la surface du sol. Parfois, la couche aquifère n'arrive pas tout à fait au niveau du sol. Il suffit de creuser un trou pour l'atteindre, communément appelé puits. Si elle est plus profonde, il faut réaliser un forage.


Certaines couches aquifères emprisonnées entre deux couches imperméables plongent dans le sous-sol, avec une progression qui grandit avec la profondeur. Parfois, la couche supérieure se facture naturellement, ce qui fait remonter l'eau vers la surface pour éventuellement parvenir à percer le sol et jaillir à l'extérieur. C'est le principe de la source artésienne. On peut également creuser un trou pour l'atteindre, celui-ci étant dénommé le puits artésien.

-          Fonction d’un puits artésien

 Le puits artésien consiste à puiser l’eau qui se trouve dans les failles d’une roche. Il nécessite un forage plus ou moins profond, mais également l'installation d'un système de pompage, le tout après une étude approfondie des nappes phréatiques, des sols et des éventuelles sources de pollution de l'eau à proximité.

Les puits artésiens peuvent servir pour des utilisations aussi bien domestiques que commerciales.

L’eau puisée dans le forage doit obligatoirement être analysée pour voir si elle peut être consommée. Généralement les pompages non contrôlés des eaux profondes, les rejets des eaux usées en absence d’un réseau d’assainissement adéquat et le drainage externe des eaux d’irrigation sont à l’origine de disparitions de nombreux Ghouts, mélange des eaux usées avec celles de la nappe phréatique, maladies à transmissions hydriques..