UNIVERSITE ORAN 2 

Faculté des Sciences de la Terre et de l’Univers.

Département de Géographie et de l’Aménagement du Territoire.

 Public cible : Licence 2ème année de Géographie et Aménagement (Groupe 01 et 02).

Matière : Eau et développement.

 Chargée du TD/TP : Mme CAID/BENAYED.N

 caid_nabila@hotmail.fr 

Fiche TD 08 – Les conflits de l’eau dans le monde

L'eau est une denrée rare pour une grande partie de la planète, et engendre des conflits qui semblent difficiles à éviter et à arrêter même si quelques solutions existent.

L'eau est très mal répartie dans le monde et de nombreux pays font face à des pénuries d’eau. C’est ainsi que des conflits liés à l’eau surviennent, et parfois même à l’intérieur des pays. En effet, si un pays situé en amont du fleuve décide d'installer un barrage, il réduit les ressources en eau pour les pays situés en aval. Dans certaines zones, comme certains bassins africains par exemple, des organismes supra-étatiques ont été mis en place afin de gérer les ressources d'eau et les infrastructures en évitant les tensions. On constate une augmentation des conflits liés aux eaux transfrontalières ces 10 dernières années.

L’exemple le plus connu de conflits (Fig.1) :

On nomme "fleuve international" un cours d’eau qui traverse deux Etats au moins et qui est navigable sur toute sa longueur. C’est ainsi que la Turquie ne reconnaît pas le Tigre et l’Euphrate comme fleuves internationaux car ils ne sont pas navigables. Elle décide donc seule de l’utilisation des eaux de ces fleuves dont elle possède le parcours amont, sans consultation des deux autres pays desservis, la Syrie et l’Irak.


Figure 1 : Exemple de conflit

C'est une situation permanente de tensions et les relations turco-irako-syriennes en matière de gestion des ressources hydriques ont donné lieu à autant de crises que d’accords.

1974 : médiation saoudienne après l’ouverture simultanée des barrages de Keban (Turquie) et Tabqa (Syrie).

1987 : protocole de sécurité entre la Turquie et la Syrie. Une clause prévoit qu’Ankara accorde à Damas une allocation minimale d’eau de 15,7 milliards de m3 par an.

1989 : accord bilatéral Syrie/Irak sur la répartition de cette allocation. 1990 : crise entre la Turquie et ses voisins syriens et irakiens après l’entrée en fonction du barrage Atatürk.

1993 : crise entre la Turquie et ses voisins syriens et irakiens après l’entrée en fonction du barrage de Bireçik.

1996 : accord d’investissements israéliens en 1998 : traité d’Adana entre la Turquie et la Syrie.

TRAVAIL À FAIRE

 La carte ci-dessous (Fig.2) montre  les conflits (tensions et litiges) de l'eau à travers le monde.


Figure 2 : Conflits de l’eau dans le monde


1-       Réaliser un tableau en indiquant  les régions hydro conflictuelles (noms des fleuves et les pays en conflit, toutes les informations dont indiquées sur la carte).

2-      Commentaire de la carte (expliquer les causes des conflits entre les pays).