foto1
Faculté des Langues Etrangères
foto1
Faculté des Langues Etrangères
foto1
Faculté des Langues Etrangères
foto1
Faculté des Langues Etrangères
foto1
Faculté des Langues Etrangères
Madame la Professeure SARI FEWZIA,Directrice du Laboratoire Langue Française au Maghreb. Université d'Oran2 Read More...

Langue Française au Maghreb

LAFRAMA

LABORATOIRE LAFRAMA

Université d’Oran II

Faculté des Langues Etrangères –  Campus Maraval

 Appel à contribution

 Littérature féminine et statut de la femme

09 février 2017

L’émergence de la littérature féminine n’a cessé d’aborder les thèmes liés à des réalités socioculturelles et politiques ; La quête de soi, la mémoire collective, et l’Histoire de leur pays. Ce combat de femmes a donné naissance à des œuvres originales investies par l’oralité : la darija et l’immatériel. Depuis quelques décennies, l’écriture des femmes du Maghreb a acquis un niveau remarquable de richesse et de complexité, par l’intensité de l’engagement de ces femmes et par la profondeur de leurs analyses et réflexions. 

En effet, la littérature féminine prend de l’ampleur et se déploie dans le champ littéraire maghrébin avec un nombre croissant de romans écrits par des femmes telles ; Assia Djebar, Yamina Mechakra, Fatéma Bakhaï, Maïssa Bey, Malika Mokkedem et tant d’autres. Elles proposent des écritures nouvelles ayant différents regards sur leur société en ébranlant au passage de nombreux préjugés. Elles s’emparent du champ littéraire, longtemps réservé à l’Autre, c’est-à-dire l’homme, pour s’imposer et se révolter contre le statut d’une Pénélope qui espère inlassablement le retour d’Ulysse. Dépassant le statut d’objet, excluant le rang auquel elle dut s’accrocher pour se délayer du carcan du sujet soumis, la femme préfère être l’Olympe de Gouges, qui a donné sa vie pour avoir ses droits. L'écrivaine continue aujourd'hui à se battre en disant "je", en racontant sa propre vie mais aussi celle des autres femmes. La recherche d’une affirmation de soi se fait dans la tension et la douleur, mais le pouvoir de l’écriture sera pour elle, une sorte de compensation, une réalisation de soi dans la mise à nu de son propre vécu. L’espace d’une telle écriture est une construction symbolique dans lequel la femme signe un engagement pour la prise en charge de son devenir et celui des siennes.

Dans cette perspective, le laboratoire LAFRAMA organise une journée d’étude le 26 janvier 2017, qui aura pour thématique « littérature féminine et statut de la femme » ; l’objectif de cette rencontre est d’analyser la problématique de l’écriture des femmes qui ont pris le "qalam" durant ces dernières années afin de passer du rôle de la femme "objet" au rôle de la femme "sujet créateur". C’est dans cette voie, bien entamée par des recherches antérieures, mais qui nous offre encore des pistes inexplorées, que sont proposés les axes de réflexion suivants :

-            Littérature féminine, l’écriture des femmes ou l’écriture sur les femmes ?

-            La place de la femme dans le monde de la création littéraire et le chemin parcouru pour gagner cette notoriété.

-            Les écritures des femmes, entre création et révolution.

-            La perception féminine du monde et son impact sur la spécificité des écrits féminins. - L’acte d’écrire peut-il rapprocher le Soi et l’Autre ?

 

 

 

 

Qui est en ligne

Nous avons 5 invités et aucun membre en ligne

Statistiques

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Total :
2345
Il y a 0 utilisateur en ligne

Connexion