Écritures contemporaines : jeux et enjeux chez Pascal Quignard

  • Zoulikha TABET AOUL Université des Sciences et de la Technologie Mohamed Boudiaf Oran, Algérie
Keywords: analyse du discours, hapax, lexicométrie, littérature déconcertante, spécificités

Abstract

ABSTRACT: The writing quignardienne represents the disconcerting literature par excellence such as Dominique Viart hears it. Lived documented intersects with the imaginary fact in the materiality of the text in its depth like its surface. The reader of the texts of Pascal Quignard, hustled in his usual practices, wonders about the direction of the text, seeks the possible readings for finally being discovered a reader in mode new operation required by this disconcerting literature. Three texts of Pascal Quignard, Terrasse à Rome, Tous les matins du monde and Abimes will be studied in this work with the contributions of the theorists like Maingueneau, Orecchioni, Sablayrolles with an aim of seizing the characteristics of the writing quignardienne.

RÉSUMÉ: L’écriture quignardienne représente par excellence la littérature  déconcertante telle que l’entend Dominique Viart. Le vécu documenté s’entrecroise avec le fait imaginaire dans la matérialité du texte dans sa profondeur comme à travers sa surface. Le lecteur des textes de Pascal Quignard, bousculé dans ses coutumières habitudes, s’interroge sur le sens du texte, cherche les possibles lectures pour enfin se découvrir un lecteur en mode nouveau fonctionnement exigé par cette littérature déconcertante. Trois textes de Pascal Quignard Terrasse à Rome, Tous les matins du monde et Abimes, seront étudiés dans ce travail avec les apports des théoriciens de l’analyse du discours comme Maingueneau, Orecchioni, Sablayrolles dans le but de saisir les particularités de l’esthétique de l’écriture quignardienne.

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2019-12-31
How to Cite
TABET AOUL, Z. (2019). Écritures contemporaines : jeux et enjeux chez Pascal Quignard. ALTRALANG Journal, 1(02), 179-190. Retrieved from http://www.univ-oran2.dz/revuealtralang/index.php/altralang/article/view/33